Emeline alias "Lady Doll" 1ère Dauphine Miss Pin-Up Pays de Loire


Crédit photo : Jean-Claude G. Photographie


1 ) Quelle a été votre motivation pour vous inscrire à ce concours ?

Lorsque j’étais étudiante à Montpellier, j’ai rencontré l’artiste Lili Chantilly qui m’a permis de faire partie de sa troupe de cabaret burlesque qui organisait également des évènements vintages.

J’ai donc pu me produire plusieurs fois sur scène en tant que chanteuse et effeuilleuse et surtout participer à des défilés Pin-Up et des séances photos.

Cela mettait beaucoup de piment dans ma vie : j’étais étudiante en fac de Droit la semaine et artiste le week-end !

Je me sentais à l’aise et bien dans mon corps au coeur de cet univers coloré, gai, pétillant et où la féminité est de mise.

Par la suite, afin de terminer mes études, j’ai été contrainte de déménager à Lille et de mettre entre parenthèse mes représentations scéniques… Mais sans pour autant abandonner la Pin-Up attitude !

Une fois mes études terminées, j’ai déménagé à plusieurs reprises afin d’évoluer professionnellement. J’ai gardé en moi l’amour du vintage et de l’élégance sans pour autant pouvoir intégrer de manière durable une communauté partageant ces mêmes centres d’intérêt.

Aujourd’hui, je suis bien établie et je souhaitais m’inscrire à ce concours afin d’avoir la chance de participer à nouveau à des représentations, des défilés Pin-Up et surtout d’aller à la rencontre de personnes animées par la même passion que moi.

Soutenue et motivée par mes amis et mon conjoint, cette année je me suis lancée !


Crédit photo : Vincent G


2 ) Cela fait des années (entre 1920 et 1960) que la Pin-Up existe. Dites-nous laquelle de ces années est la plus représentative pour vous ?

Pour ma part, la décennie la plus représentative se concentre sur les années 1950.

Tout d’abord, il faut bien rappeler le contexte historique. Nous voici au sortir de la Guerre.

Les femmes auparavant mobilisées dans les usines d’armement se retrouvent « reines du foyer », selon l’expression en vogue à l’époque. La femme est alors une épouse, une mère, une ménagère … mais qui prend soin d’elle !

La morale évolue lentement mais sûrement notamment avec le droit de vote pour les femmes, la philosophie féministe de Simone de Beauvoir, l’avortement thérapeutique, l’ouverture de Grandes Ecoles aux jeunes femmes … Nous tendons vers plus de libertés et les Trentes Glorieuses en sont à leur début.

Du côté de la mode, les années 1950 marquent l’âge d’or de la Haute Couture qui était en « hibernation » durant la Deuxième Guerre Mondiale. Christian Dior, Hubert de Givenchy, Coco Chanel font des merveilles et habillent les plus grandes vedettes.

La femme des années 1950 est pour moi symbole d’élégance, de féminité, de chic et de glamour.

Les deux modèles de cette période qui m’inspirent sont les iconiques Marylin Monroe et Brigitte Bardot. La première pour son style étincelant, clinquant, audacieux et la seconde pour son look parfois bohème et frenchie.



3 ) Miss Pin-Up France représente quoi pour vous ?

Miss Pin-Up France est pour moi un concours d’élégance et de prestance destiné aux femmes appréciant l’univers vintage allant des années 20 à 60.

Ma participation à cet évènement représente pour moi l’occasion de vivre des moments forts en émotions mais surtout de rencontrer du monde, de partager ma passion et d’échanger sur des sujets qui me tiennent à coeur : la féminité, les astuces beauté, les accessoires et tenues vintages... Dotée d’un bon relationnel et d’un tempérament jovial, j’espère également me faire des amies parmi toutes les candidates en lice !

Miss Pin Up France est aussi un moyen efficace et ludique de mettre en lumière toute la palette de beautés et de grâce que nous offrent les femmes.

En effet, nous sommes toutes différentes de par nos âges, nos lieux de vie, notre culture, notre histoire … Et nous voici toutes plus somptueuses les unes que les autres, réunies autour de mêmes passions grâce à un évènement au rayonnement national.

Les diktats n’ont qu’à bien se tenir !


Merci Emeline

97 vistas0 comentarios

Entradas Recientes

Ver todo